Outils pour utilisateurs

Outils du site


federez:saclay:cr-20140203

Réunion Saclay 03/02/2014 :

Présents

Supélec Rézo

* Nicolas Audebert
* Guillaume Borrits
* Florian Lemaitre
* Remi Robert
* Julien Lepiller
* Hélène Boudon
* Julien Murgey
* Bruno Przetakiewicz
* Fabien Berquez
* Robin Labat
* Arthur Villard
* Paul Margheritta
* Gauthier Sebaux

BR (Polytechnique)

* Aloÿs Augustin
* Marion Bellefin
* Olivier Gauthé

VIA Centrale Réseaux

* Bobey Aurélien
* Chatté Thibaut
* Curinga Florian
* Ghribi Samy
* Valingot Arthur

Aurore (Paris-Sud)

* Romain Beuque

Crans (ENS Cachan)

* Jonathan Cailliez
* Florian Marconi
* Alexis Berny
* Daniel Stan
* Ariane Soret

Point sur la situation actuelle des associations présentes

Sur le campus de Cachan, le Crous retire son offre Internet.

Du côté de Aurore, la DSI laisse l'exclusivité à Aurore pour la connexion Internet : pas d'offre Wifirst, elle ne sera pas déployée. Certaines résidences ne sont pas gérées par Aurore et seront gérées par Wifirst. Aurore n'a pas encore signé de convention : elle a été envoyée à la DSI de Paris-Sud et à celle de Versailles (1 juillet). La convention porte sur les résidences déjà couvertes par Aurore (qui est en relation stable avec le Crous). Les 2 dernières résidences construites ont été laissées à Aurore, en accord avec la DSI.

La gestion au quotidien des résidences de Centrale sera déléguée à une entité liée à l'école, a priori pas le Crous. Le financement provient de l'école et des anciens : on peut donc supposer que cette entité (mélange école-anciens élèves) sera propriétaire des murs.

Côté VIA, ils ont fourni un cahier des charges (débit, services). L'administration leur a proposé un FAI privé en plus d’une fibre qui ne fournira pas le débit demandé, car le coût d'utilisation de Renater semble trop élevé. Centrale ne ferait pas confiance à VIA pour gérer entièrement le réseau (en tant que FAI associatif tenu par les élèves, car plus risqué) ; Centrale préfère passer par un FAI privé. VIA estime que s'il se considère en FAI associatif, l'école leur fera moins confiance. La question de la responsabilité juridique se pose. Un FAI n'est pas responsable de ce que font ses utilisateurs, mais il faut que les DSI fassent confiance aux élèves pour avoir un statut carré de FAI. Si les DSI ne nous font pas confiance pour être carré, elles ne prendront pas de risques et ne nous laisseront pas être FAI au cas où nous gèrerions mal. Cela entâcherait la réputation de l'école.

Il ne faut donc surtout pas forcer les DSI, mais leur présenter un dossier propre expliquant comment les risques (qui existent effectivement, il ne faut pas chercher à les nier) seront gérés pour leur faire avaler un FAI tenu par les étudiants.
Il est aussi possible de prendre un opérateur extérieur qui ne fournirait qu’une fibre avec un débit suffisant. On garderait la gestion des services au sein de notre association. Suite à cela, la différence avec un FAI associatif étant minime (gestion de la fibre), les écoles seraient sans doute plus enclines à accepter que nous gérions totalement le réseau. VIA propose donc d'être opérateur, mais pas FAI.

Lorsque l’école fournit une fibre Renater, il y a deux possibilités : à Centrale, ils ont la liberté (ports ouverts, …) mais un faible débit. Chez Aurore, le débit augmente régulièrement, mais l’université ne leur autorise pas tout.
Risques d'un FAI étudiant :

  1. divergence des assoc créatrices
  2. disparition du FAI (pas de reprise par les promotions suivantes…)
  3. équilibre financier non trouvé (infrastructures chères et non amorties)
  4. service non performant (vraiment différent que si on ne gère pas la fibre?)
  5. mauvaise sécurité

Charte VIA-ECP : http://people.via.ecp.fr/~degemer/Via/Charte/Charte%20VIA-CTI.pdf (la nouvelle pour cette année, identique ou presque à l'ancienne qui date d'une
quinzaine d'années). Et pour compléter : convention VIA-Résidence : http://people.via.ecp.fr/~er11/VIA/convention.pdf

Pour résumer, la stratégie envisagée par VIA est de proposer à Centrale le mélange Renater/FAI privé extérieur, pour rassurer l'école. Après quelques temps de fonctionnement à Saclay,
et avec l'arrivée éventuelle d'autres associations, la création d'un FAI associatif pourra être envisagée.
Rézo Gif utilise actuellement une des anciennes fibres de Supélec en 100Mbits. La DSI de PSud a indiqué qu'ils étaient pas contre augmenter le débit si des brins de
fibres étaient disponibles.

Supélec Rézo Metz finance une partie de leur connexion Renater en payant l’école.
Ce n'est pas envisageable pour VIA à cause du caractère public de Centrale.
Rubis et Saphir, les réseaux de collecte passant à Saclay, disparaitraient (rachetés par les écoles) au profit de Renater (financé par les écoles) en tant que prestataire
de service sur les fibres existantes.

Perspectives et projets

Le Crans veut mettre au point un dossier commun à destination de la fondation de coopération scientifique Paris-Saclay (FCS). Il permettrait de présenter les associations
qui sont ou arrivent sur le campus, que ces gens communiquent entre eux et qu'ils seront probablement amenés à agir ensemble à l'avenir et qu'ils veulent être impliqués
dans la gestion du réseau.
Il existe déjà deux versions de ce type de document : le rapport de la concertation SCE et le document retrouvé dans les archives du BR : “Federez, son historique, ses premières propositions pour le campus de
Saclay, Premier rapport - Juin 2009”. Ce rapport est franchement creux, il faudra un truc plus carré pour être pris au sérieux.

Dossier SCE à compléter :
http://pad.crans.org/p/Projet_Commun_Saclay
Il faudrait, dans ce dossier :

  1. présenter en un bloc le fonctionnement administratif et technique, services proposés, compétences, nombre d’adhérents des différentes écoles
  2. présenter l'intérêt d'une gestion étudiante du réseau : aspect pédagogique, pratique (les responsables du réseau sont sur place et sont bénévoles, “gratuits”)
  3. éventuellement une annexe avec les considérations techniques
  4. présenter le projet commun :

L’idée est de se présenter à la FCS pour qu’ils nous connaissent et qu’on n’ait pas à le faire plus tard, quand les infos nous arriveraient (surtout si on a quelque chose à
dire sur la gestion du réseau dans le projet). Il faudrait donc le faire rapidement. La partie technique devrait être réduite parce qu’on n’a pas encore assez d’infos.
Un brainstroming est à organiser au sein de chaque association pour le dossier, qui devrait se terminer fin février. Le rendu du dossier commun pour FCS est prévu pour le 15 mars.

Cadre Federez pour le groupe de travail :

  On demande une page sur leur site pour faire vitrine.

Respos de chaque assoce pour le projet Saclay :

  Rézo : Julien Murgey julien.murgey@rez-gif.supelec.fr
  VIA :
  Aurore : Romain Beuque
  Crans : PEB est volontaire (<becue@crans.org>)

L'adresse de contact de base serait la ML saclay, avec éventuellement un alias respoSaclay pour rassurer les interlocuteurs.

federez/saclay/cr-20140203.txt · Dernière modification: 2016/12/02 23:39 de augustin.dury